Gouvernance : Système de management des idées

<< Ce document propose un axe de réflexion sur la stratégie à mettre en œuvre dans une entreprise pour développer un programme de fidélisation, avec notamment l’apport d’un système de management des idées. >>  Jean-François GORE, Joséphine COPETE

DOC1103 – SMI – abstract v1 0 _livrable_

On trouve dans de nombreuses entreprises des plans mis en œuvre par les directions des ressources humaines suite à l’évolution, voire à la transformation des organisations qui donnent lieu à un travail et un questionnement sur les rôles et les responsabilités des personnes salariées de l’entreprise.

 

Ces plans impactent les personnes internes et externes à l’entreprise lors de la mise en œuvre de l’organisation cible (ou souhaitée, selon le degré de réussite du projet) au moment de la mise en place des processus métiers, des outils associés, des formations spécifiques, de la déclinaison des objectifs, et de leur suivi par le manager.

 

Les modifications de l’environnement sont nécessaires et souvent reconnues mais nécessitent néanmoins un accompagnement fin des personnes impactées pour la bonne réussite du fonctionnement opérationnel de l’entreprise.

 

Il existe un autre aspect des plans d’actions mis en œuvre par les directions des ressources humaines. Celui-ci concerne le traitement du turnover des salariés dans l’entreprise. Il peut atteindre 40% pour certains call-centers, et 20% pour des entreprises de maintenance (cf : www.focusrh.com), ou les SSII (5 et 15 % selon le site e-express , www.express.be ).

 

Le turnover coute cher aux entreprises, à la fois du point de vue financier (recrutement, formation, …) que du point de vue social (baisse de productivité, désorganisation, motivation, envie d’innover, culture d’entreprise…). Il pèse sur la compétitivité de l’entreprise, sur son image, et plus généralement sur sa capacité à répondre efficacement à ses clients, dans un esprit d’entreprise partagé.

 

Un plan RH orienté vers le bien-être des salariés qui représentent l’entreprise et ses intérêts au quotidien, et notamment auprès des clients, des concurrents ou des fournisseurs est un axe de développement de l’efficacité opérationnelle de l’entreprise. La mise en œuvre d’une stratégie RH orientée vers la création de valeur et la prise en compte de la qualité de ses effectifs « terrain » est également une piste de développement possible.

 

Autrement dit, fidéliser ses salariés est un atout pour l’entreprise. Cet atout est d’autant plus visible que le temps de formation est important et que le niveau de spécialisation est fort, ce qui est le cas des entreprises de travaux et de maintenance multi-techniques.

 

Ce document propose un axe de réflexion sur la stratégie à mettre en œuvre dans une entreprise pour développer un programme de fidélisation, avec notamment l’apport d’un système de management des idées.

Une pensée sur “Gouvernance : Système de management des idées”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *